Sommaire

La varicelle est une maladie infectieuse causée par le virus varicelle zona.

La maladie de la varicelle est due au virus varicelle zona, également dénommé VZV. La varicelle se répand par contagion : sa durée est toujours à peu près la même.

VZV : caractéristiques du virus varicelle zona

Le VZV touche principalement les humains.

Le VZV est un virus appartenant à la famille des Herpesviridae ou Herpès virus (virus à ADN), il est également à l'origine du zona.

Virus varicelle zona : conditions d'apparition et de contagion

Ce virus se transmet d'individu en individu par voie aérienne : sécrétions bronchiques (toux, éternuements...) et par voie cutanée.

Une transmission virale est donc possible :

  • après contact (par voie aérienne ou cutanée) ;
  • dans une pièce contaminée (ex. : en présence d'un individu infecté).

Le virus VZV reste viable en dehors de l'organisme sur de petites périodes. Il est inactivé par la chaleur (température supérieure à 56 °C) et par certaines classes de désinfectants : éthanol, formaldéhyde, etc.

1 seul virus varicelle zona pour toute la vie

La déclaration de la maladie correspond à une primo-infection par le virus VZV. L'individu porteur développe des immunoglobulines spécifiques (anticorps) qui l'empêcheront de développer à nouveau les symptômes lors d'un nouveau contact. On ne peut déclarer la maladie qu'une seule fois dans sa vie.

Ainsi, on ne peut pas avoir de zona sans avoir eu la varicelle.

VZV : un virus endormi dans l'organisme

Lorsqu'il se réactive, le VZV se traduit par l'apparition d'un zona.

Le virus VZV a cette spécificité qu'il reste « endormi » au sein de l'organisme. Installé dans les ganglions nerveux, le long de la moelle épinière, il n'entraîne aucun symptôme tant qu'il n'est pas réactivé.

Cette réactivation intervient en cas d'affaiblissement du système immunitaire quelle qu'en soit la cause :

  • chez une personne âgée ;
  • en cas ou de stress excessif (source : NCBI) ;
  • à cause de certains médicaments (cortisone et traitements anti-cancéreux notamment) ;
  • en raison d'une exposition à des éléments toxiques (pesticides et autres polluants chimiques) ;
  • dans le cadre de certaines maladies (VIH et diabète entre autres).

Sa réactivation entraînera l'apparition d'un zona, le plus souvent à un âge plus avancé :

  • le virus, s'étant préalablement fixé sur un ganglion sensitif, est réactivé lors de la déclaration du zona ;
  • le zona est une atteinte plus localisée de l'infection.

Il provoque des douleurs intenses, comme des brûlures (névralgies) accompagnées d'une éruption de vésicules localisée : zones thoraciques, cervicales, pelviennes, etc.

Il existe aussi des cas de zona :

  • ophtalmique : le virus sera plus localisé sur le nerf ophtalmique, avec des conséquences dramatiques au niveau de la vue du sujet atteint ;
  • ou otitique (avec atteinte du nerf facial et développement de l'éruption vésiculeuse sur le trajet du conduit auditif externe), la principale complication étant la paralysie faciale.

Virus de la varicelle zona : fièvre et vésicules

La varicelle a des symptômes très caractéristiques

Les symptômes habituels du VZV

La varicelle se caractérise par l'apparition :

  • de boutons/vésicules prurigineux : les lésions provoquent d'importantes démangeaisons ;
  • d'une fièvre modérée, avec généralement une température aux alentours de 38 °C ;

On peut parfois observer des maux de tête et des douleurs abdominales (ventre).

Vésicules de la varicelle

Ces éruptions cutanées sont caractéristiques du virus VZV.

Ces vésicules (boutons) rouges apparaissent sur tout le corps par poussées successives, sur plusieurs jours.

Habituellement, leur évolution est bénigne : les boutons de varicelle deviennent rapidement des croûtes qui se dessèchent et disparaissent en quelques jours

Elle peut tout de même entraîner des complications varicelle pulmonaires et nerveuses dans des cas rares.

Apparition des boutons de VZV et contagion : 48 heures

La contagion de la varicelle peut s'effectuer 48 heures avant l'apparition des lésions et jusqu'à disparition de celles-ci.

Un contact avec les lésions peut donc suffire à transmettre la maladie.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider