Sommaire

 

Le virus zona varicelle ou VZV présente plus de risques pour certaines populations, notamment :

Varicelle et enfant : une maladie surtout infantile

La varicelle est une maladie hautement contagieuse.

Les enfants vivant en collectivité développent généralement la maladie entre 2 et 10 ans : crèches, écoles, etc.

Cette primo-infection les prémunit contre la maladie.

Les enfants ayant contracté la varicelle seront immunisés à vie et ne pourront contracter le virus une seconde fois.

Développement de la varicelle chez l'enfant sain

On parle ici de l'enfant non immuno-déprimé : dont les défenses immunitaires ne sont pas affaiblies.

L'enfant non vacciné peut développer les symptômes de la varicelle après contamination par un porteur du virus.

Les symptômes de la maladie se déclarent après une période d'incubation d'environ deux semaines.

On distingue plusieurs phases :

  • la phase invasive : avec fièvre modérée (environ 38 °C), maux de tête et parfois douleurs abdominales ;
  • et la phase d'état : éruptions cutanées de lésions maculeuses puis vésiculaires érythémateuses.

Les vésicules contiennent un liquide extrêmement contagieux et provoquent des démangeaisons importantes :

  • ces boutons apparaissent par poussées successives ;
  • en l'absence de complications, ils se transforment rapidement en croûtes : ce dernier stade définit la guérison du malade.

Bien qu'en général bénigne, la maladie peut provoquer des complications graves, mettant parfois en jeu le pronostic vital de l'enfant.

Varicelle de l'enfant : un traitement symptomatique

Pour soigner la varicelle d'un enfant, on privilégie l'administration :

  • de paracétamol pour faire baisser la température corporelle ;
  • d'anti-histaminiques pour lutter contre les démangeaisons ;
  • et d'antiseptiques (à appliquer sur les lésions) pour prévenir les cas de surinfection.

Apaiser les démangeaisons de la varicelle d'un enfant

Chez l'enfant, surtout très jeune, il faut prévenir l'apparition de lésions de grattage.

Il est rare qu'un enfant ne se gratte pas : les séquelles des lésions de grattage se manifestent par l'apparition de cicatrices irréversibles.

En prévention, on conseille :

  • de couper très court les ongles de l'enfant ;
  • de protéger les mains des petits avec des gants ou autres protections.

Il est aussi préconisé d'utiliser d'antiviraux notamment :

  • dans les cas de complications de la maladie (pneumopathies, encéphalites complications varicelle) ;
  • chez l'enfant immuno-déprimé.

Cela consiste en l'injection par voie intra-veineuse d'antiviral (Aciclovir, Zovirax) pendant 8 à 10 jours.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider