Sommaire

La varicelle est une maladie principalement infantile qui est due au virus varicelle zona ou VZV. Elle provoque l'apparition de boutons ou vésicules rouges, par poussées, qui entraînent d'importantes démangeaisons chez la personne atteinte.

La varicelle, généralement bénigne, est extrêmement contagieuse.

Contagion de la varicelle : 2 modes de transmission

La varicelle se transmet très facilement si on n'y prête pas attention.

Modes de contagion de la varicelle : contact ou voie aérienne

La varicelle se transmet par différentes voies :

  • Voie aérienne :
    • d'individu à individu par les gouttelettes issues de la respiration, notamment lors de la toux ;
    • rester dans la même pièce qu'un sujet atteint (à partir de la période d'incubation jusqu'à la disparition des boutons) peut donc entraîner la contagion.
  • Voie cutanée :
    • un contact avec les vésicules peut également entraîner la contagion d'un sujet (ex. : deux enfants dormant ensemble) ;
    • le liquide qui s'écoule des lésions cutanées est porteur du virus ;
    • c'est pour cette raison que le contact entre une personne infectée et un individu sain peut entraîner la déclaration de la maladie.
  • Voie fœto-maternelle :
    • des cas de varicelle congénitale peuvent être constatés chez des nouveaux-nés dont la mère a contracté la maladie peu de temps avant l'accouchement ;
    • ces cas sont extrêmement graves et présentent des taux de mortalité assez importants (20 %).

1 seule varicelle habituellement

Parfois, un second cas de varicelle peut être observé.

Ce sont des cas extrêmement rares :

  • sujets immuno-déprimés ;
  • ou enfants ayant contracté la maladie avant leurs 2 ans.

Des lieux « privilégiés » pour la contagion de la varicelle

La plupart du temps, la maladie se déclare entre 2 et 10 ans. La transmission du virus est donc plus élevée dans les lieux réunissant de nombreux enfants : crèches, haltes-garderies, centres de loisirs, etc. Il est important pour les professionnels en relation avec ces publics (soignants, professionnels de la petite enfance...), de prévenir l'apparition de la maladie. Il existe d'ailleurs un vaccin préventif qui permet de se protéger.

Néanmoins, il s'agit d'une maladie infantile que la plupart des gens ont déjà attrapé et à laquelle les adultes sont régulièrement exposés quand leurs enfants ou leurs petits-enfants l'attrapent (ou dans leur milieu professionnel). Cette exposition répétée va renforcer le système immunitaire et diminuer le risque de présenter un zona (qui est une réactivation du virus), comme l'indique l'Académie de médecine.

Par ailleurs, l'Académie de médecine précise que le fait d'instaurer « la vaccination universelle contre la varicelle, en réduisant la circulation du virus, pourrait supprimer ces rappels et augmenter l’incidence du zona, ce qui est objectivé par un modèle mathématique ».

Temps d'incubation pour la contagion de la varicelle

Le malade est contagieux 48 heures avant les 1ers boutons.

La période d'incubation de la varicelle est d'environ deux semaines.

Contagion varicelle : adultes non immunisés, attention !

Le sujet :

  • devient contagieux 48 heures avant l'apparition des premiers boutons ;
  • reste contagieux jusqu'à leur disparition.

Il est important, pour les personnes n'ayant jamais contracté la varicelle, d'éviter tout contact avec un malade pendant cette période.

En cas de contact, penser à :

  • vérifier si le sujet a déjà contracté la maladie ;
  • vérifier si le sujet exposé est vacciné ou pas.

Un vaccin contre la contagion de la varicelle

Pour éviter d'attraper la varicelle, il existe un vaccin adapté.

Il faut procéder à la vaccination dans les 72 heures suivant l'exposition ou administrer un traitement prophylactique (Zovirax, Immunoglobulines anti-VZV).

Pour les femmes enceintes, la prise en charge différera, en fonction du stade de la grossesse et selon l'avis de l'obstétricien.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider